LITTERNATURE

Avec ce projet conçu par le service Culture scientifique, l’Université de Montpellier et ses différents partenaires souhaitent s’intéresser à une part négligée de la biodiversité : les plantes et les insectes qui représentent respectivement 18% et 66% de la biodiversité totale.

Le projet Litternature consiste à mettre en place un inventaire participatif de la biodiversité des plantes et des insectes dans les œuvres de la littérature (tous genres confondus). C’est une incitation à découvrir les sciences naturalistes et un moyen d’aborder l’évolution et la classification de façon plus accessible à tous en mêlant ainsi imaginaire et savoirs scientifiques.

Constitution d’un corpus d’ouvrages : de la littérature classique (romans, poésie, …), des albums jeunesse, de la science-fiction, des BD, des mangas… avec l’aide de partenaires :

  • Des librairies montpelliéraines indépendantes : Nemo, la Cavale,….
  • Des naturalistes et des chercheurs : Société d’Horticulture et d’Histoire Naturelle de l’Hérault, Camila Leandro (post-doctorat sur l’utilité écologique des bousiers)
  • Les professionnels du Jardin des Plantes de Montpellier
  • Un illustrateur : Gilles Macagno

Une fiche sera rédigée et illustrée pour chacune des espèces et l’ensemble compilé sur un site web sous forme d’un arbre de classification. Nos différents partenaires pourront parler de leur espèce préférée et raconter leurs découvertes. Le projet étant collaboratif, le public sera lui-même amené à créer des fiches afin de compléter l’arbre.

Ce travail de recherche nous amène également à la création d’événements, le premier s’appelle Partir en Livre qui aura lieu vendredi 17 juillet et samedi 18 juillet 2020 au Jardin des plantes de Montpellier (sous réserve de modification de dates).

L’objectif de ces deux journées : montrer la diversité des plantes et des insectes, sensibiliser le public à l’écosystème et à l’écologie, faire une première approche de la classification et de l’évolution.

Au programme :

  • Un coin lecture sous les arbres : des transats, des coussins et une bibliothèque en accès libre !
  • Des médiateurs qui, à partir d’ouvrages de littérature jeunesse, incitent les visiteurs à réfléchir à leur environnement, à l’histoire et au processus de la découverte de nouvelles espèces, à leur abondance dans nos écosystèmes.
  • Des naturalistes qui invitent à l’observation : à l’œil nu dans le jardin, sur des échantillons ou à la loupe binoculaire.
  • Des illustrateurs qui stimulent la créativité des visiteurs et leur capacité à représenter les espèces dans différents styles (dessins naturalistes ou interprétations humoristiques) tout en respectant les caractères généraux des spécimens et les codes du dessin naturaliste.
  • Des jardiniers qui accompagnent le public dans une visite commentée du Jardin des plantes de Montpellier
Share This